Achat immobilier : qu’est-ce qu’une levée d’option ?

Pour tout contrat confondu, il est primordial de pouvoir exprimer sa volonté. Pour le domaine de l’immobilier, la signature d’une promesse de vente ouvre une opportunité supplémentaire au futur acquéreur : la levée d’option. Il s’agit d’un acte permettant à l’acquéreur de disposer d’un temps de réflexion quant à sa décision finale d’acheter ou non le bien. Mais concrètement, en quoi consiste ce concept et comment se déroule-t-il ?

En quoi consiste une levée d’option ?

Une levée d’option constitue l’acte supplémentaire dont dispose l’acheteur lors de la signature d’une promesse de vente unilatérale et qui lui permet de choisir à n’importe quel moment de confirmer l’achat du bien ou d’y renoncer. La lettre de levée d’option d’achat est adressée au vendeur et souvent, les deux parties préfèrent une levée d’option expresse. Cette dernière consiste à donner à l’acheteur, le droit d’activer ou non cette option. Il convient toutefois de mettre l’accent sur le fait que seul une promesse de vente unilatérale permet une levée d’option d’achat. Si vous souhaitez trouver des offres d’achat de bureaux disponibles à la vente sur un site professionnel et transparent, n’hésitez pas à consulter les agences en ligne.

Comment se déroule une levée d’option ?

Au futur acquéreur du bien est imparti un délai de réflexion à l’issu duquel il devra rendre sa décision finale. Ce dernier doit mentionner si une éventuelle reconduction peut avoir lieu ou si la décision exprimée est à caractère définitif (cas général). C’est une réelle vente et un effectif achat qui élide toute possibilité de révision de la décision prise. Ce cas débouche donc sur la signature de l’acte de vente. Dans le cas où le bénéficiaire ne lève pas l’option (cause fréquente : délai pas encore expiré), il est plus que conseillé d’informer le vendeur de la non-levée de l’option jusqu’à la date impartie. Si l’acheteur ne respecte pas le délai imparti, le vendeur a le droit de le léguer à d’autres acheteurs et de garder l’indemnité versée par l’acheteur.

Quels sont les éléments d’une lettre de levée d’option ?

Une lettre d’option d’achat doit comporter : l’adresse du bien en question, la date de signature de l’acte authentique, le montant de la promesse de vente la date de la promesse de vente ainsi que les conditions expliquant le fait de devoir lever l’option d’achat. L’envoi en recommandé est privilégié pour la lettre de levée d’option étant donné qu’elle constitue une méthode plus sûre, permettant d’assurer l’arrivée de la demande à destination.

A quoi correspond la valeur vénale d’un bien immobilier ?
Acheteur : quand l’acompte doit-il être versé ?